Offshorisation chez Prosodie,
Lien-UNSA préserve l’emploi de 24 salariés

Lundi 29 janvier 2018, à la fin de son service de nuit, un salarié, sous le coup d’une convocation pour un entretien préalable à licenciement et d’un 5 à son évaluation annuelle, sort de la société en courant, son manager à ses trousses. Voyant le manager revenir seul, un de ses collègues alerte les pompiers. Le salarié sera retrouvé errant sur les quais du tram et pris en charge par le SAMU.
Il faut préciser qu'il cumule les handicaps d'être sénior et de travailler pour un service que la Direction souhaite délocaliser.

En effet, la Direction a annoncé le 10 octobre 2017 la fermeture du centre assistance client et supervision.
Les activités seront transférées en Pologne et en Roumanie avant fin 2018.

Ce sont 24 salariés qui vont perdre leur poste, et tous ceux qui sont en 3x8 risquent de voir leur paye baisser de 25%.
Alors que le projet de délocalisation est lui très avancé, la Direction reste très évasive sur les mesures d’accompagnement mises en place, augmentant ainsi le stress chez les personnes concernées.

L’accident de leur collègue est le détonateur et les salariés concernés arrêtent spontanément le travail.

Des élus Lien-UNSA sont présents sur place dès 6h du matin et transmettent une liste de revendications à la Direction.

Après 48h d’arrêt de travail et une négociation menée par les représentants syndicaux Lien-UNSA, la Direction accepte l’ensemble des revendications :
1. Annulation de l’entretien préalable à sanction
2. Mise en place d’une cellule de soutien psychologique
3. Garantie d’un repositionnement des 24 salariés avec intégration dans le salaire d’une partie des primes liées
au travail en 3x8
4. Garantie d’emploi pendant une durée de 10 mois pour permettre une reconversion professionnelle
5. Plans de formation individualisés pour chacun : Upskilling (évolution), Reskilling (changement de métier)
6. Paiement des 2 jours d’arrêt de travail

Offshore

Rechercher

 

100pour100

AAA

je suis charlie

Connexion