Mai/Juin 2010 - Les élections dans le groupe Capgemini/Sogeti

Un grand MERCI à tous nos électeurs !
Grâce à vous, nous sommes représentatifs dans 4 entités du groupe :
Capgemini Est, Capgemini Sud, Capgemini Outsourcing France, Capgemini Consulting

A Sogeti Ile de France et Sogeti Régions, nous n'avons pas obtenu les réultats escomptés, vous pouvez faire confiance à nos représentants et élus sur les quelques sites où nous sommes présent, et vous pourrez vous rendre compte du sérieus et de la volonté de chacun pour vous aider.

 

2010 : élections à Capgemini/Sogeti

A Capgemini/Sogeti, la situation sociale se dégrade chaque jour un peu plus :
> Des salaires au plus bas pour les salariés : vous travaillez plus mais vous gagnez moins

> Des augmentations de salaires rares et chiches pour les bas salaires, mais toujours conséquentes pour les plus haut revenus,
> Des conditions de travail toujours plus pénibles : horaires décalés, astreintes, heures supplémentaires pas toujours payées, déplacements, …
> Un stress toujours plus intense et une pression de vos managers toujours plus forte, …
Les prochaines élections professionnelles dans le groupe Capgemini/Sogeti auront lieu dans quelques semaines. C’est l’occasion de vous exprimer pour élire vos représentants qui défendront vos intérêts face à la Direction du groupe Capgemini/Sogeti.
Vous avez toujours été méfiants ou déçus par les syndicats « traditionnels » ?
LIEN-UNSA, une alternative sérieuse : un syndicat vraiment indépendant avec des représentants au plus près de vous qui ont pour seule motivation de vous défendre et d’améliorer vos conditions de travail.

Dès le 1er tour, votez LIEN-UNSA, vous changerez d’avis sur le syndicalisme

 

Novembre 2007 - Claude Besnainou réintégré !
Nous avons toujours mis un point d'honneur à défendre et soutenir les droits de tous les salariés et bien entendu de ceux, toutes organisations syndicales confondues, qui ont un mandat de représentant du personnel ou un mandat syndical.

Claude BESNAINOU fait partie de ces personnes qui ont subi la bêtise et le mauvais état d'esprit jusqu'auboutiste de la direction  vis-à-vis d'un représentant syndical !!!

Claude a aujourd'hui gagné son combat de A à Z. Nous l'en félicitons et l'encourageons pour la suite de son aventure à Capgemini / SOGETI.

Déclaration LIEN-UNSA - SUD sur la victoire de Claude.

 

7 août 2006 - Capgemini a décidé de se pourvoir en cassation !

Le combat continue donc pour la défense de Claude. Continuons tous de lui apporter notre soutien.

 

Juin 2006 - La cour d'appel de Paris confirme en tous points le jugement prud'homal de juin 2005 !

Notre collègue Claude BESNAINOU a obtenu raison auprès de la Cour d'Appel !

Il continue donc de faire partie du personnel de l'entreprise et poursuivra son action de défense des intérêts de tous au sein de l'entreprise.

Attention Capgemini-sogeti a encore la possibilité de porter l'affaire auprès de la cour de cassation !

 

2006 - L'audience d'appel a eu lieu et notre collègue attend le jugement en juillet.

 

2006 - Claude Besnainou voit ses aventures se poursuivre au sein du groupe Capgemini - SOGETI.
La direction, "humiliée" par les différentes décisions de justice prononcées contre elle, a décidé d'aller en appel pour faire en sorte d'éliminer notre collègue Claude de la surface du "globe capgeminien".

L'audience aura lieu vers le printemps 2006.

Espérons de beaux jours pour Claude qui, plus que jamais, a besoin de votre soutien.

 

Jugement des Prud'hommes de Madame S. T_X_U au Conseil des Prud'hommes de Lyon

Madame X a dénoncé mi-2004, , une présomption de Harcèlement Moral par l'un de ses managers.

La direction de l'entité Sud-Est ou elle travaillait a agit avec une méthode qui fait froid dans le dos !

L'employeur a choisi lui-même un enquêteur, copain du présumé Harceleur.

L'employeur a choisi lui-même les témoins à interroger.

L'employeur a choisi lui-même les questions à poser aux témoins.

L'employeur a choisi lui même et sans en aviser personne (inspection du travail, médecin du travail, chsct, CE, ...) les conclusions à en tirer.

L'employeur a décidé de conclure à la diffamation du manager et a procédé au licenciement de Madame X.

L'employeur a demandé à la salariée de sortir de l'agence Capgemini lorsqu'elle s'y est présentée, alors que c'est la direction elle-même qui le lui avait demandé par courrier !

 

Notre collègue assigne Capgemini aux Prud’hommes.

Il va de soit que la procédure malheureusement réelle qu'a subie notre collègue est en dehors de tout respect du droit et de la législation du travail. Notre collègue a donc attaqué l'employeur aux prud'hommes. Nous vous tiendrrons au courant de l'issue de la procédure.

Madame T_X_U, salariée du CSP avait été licenciée par Capgemini EST au motif d'insufisance professionnelle.

Le conseil des Prud'hommes de Lyon saisi par Madame T_X_U a donné tort à l'employeur et l'a condamné à verser des dommages et intérets.

Nous vous invitons à prendre connaissance de ce jugement qui indique très clairement que tout salarié de Capgemini doit agir au quotidien en prenant en compte le fait, qu'un jour ou l'autre, l'employeur pourra le pousser vers la sortie par des moyens qu'on ne peut qualifier autrement que de "honteux".

Il est alors nécessaire pour tous les salariés de Capgemini de veiller à conserver tous les documents ou informations qui leur permettront peut-être un jour de prouver que leur travail a été correctement effectué et selon les directives  de leur hiérarchie.

Notre conseil : A votre embauche, ouvrez un dossier, placez-y tous les documents vous concernant, entretiens professionnels, évaluations, compliments de vos clients, etc. etc.
Cette liste n'est pas limitative : pour faire simple et court, GARDEZ TOUS les documents qui vous sont personnels et dont la garde ne constitue pas un manquement à votre obligation de confidentialité !

Nous souhaitons que cela ne vous serve jamais, mais dans l'éventualité  d'un conflit, vous vous sentirez nettement mieux !

 

Cet incident est particulièrement édifiant sur la pression que l'on veut faire peser sur les salariés.

Soit on est harcelé, on le reste, on devient dépressif, on ruine sa vie !!!

Soit on dénonce le harcèlement subi et on est licencié !!!

NE VOUS LAISSEZ PAS FAIRE - CAPGEMINI EST EN DEHORS DU DROIT - REAGISSONS TOUS ENSEMBLE.


Apprenez que Capgemini a trouvé finalement un accord transactionnel avec Madame X.

Cet accord étant secret, nul ne peut y revenir !

Si nous regrettons qu'une audience publique n'ait pas pu permettre de faire connaître à tous, en dehors de Capgemini, ces méthodes d'un autre monde, nous sommes satisfaits néanmoins que notre collègue éprouvée durement, ait pu se libérer de tout cela et aller vers une autre vie.

 

Des managers à la pointe de ... la bêtise et de l'ignominie ...

... c'est ce que notre collègue F. a rencontré à Capgemini !

Voila l'histoire à quelques détails près pour des raisons de confidentialités.

Notre collègue F. a été approché il y a quelques mois par son manager. Celui-ci lui a fait comprendre qu'il ne pourrait rester bien longtemps à Capgemini vu la crise que rencontre la particularité de son métier !

F. a donc commencé à réfléchir à son avenir à un moment où il se devait d'être encore plus responsable qu'à l'accoutumée car sa famille allait bientôt s'aggrandir :o)

Il a donc créé un site perso sur lequel il a travaillé à mettre en forme des pages détaillant ses compétences et en faisant tout pour les mettre en valeur.

Ce qu'il faut savoir et qui est particulièrement important, c'est que ce site WEB était inconnu du public et non référencé dans les moteurs de recherche. En fait, il n'était connu de personne !!!!!!

Le petit dernier de la famille arrive, tout beau, tout rose :o)) et là , patatra !

F. part en congés de paternité en laissant trainer un exemplaire du faire-part de naissance sur lequel figure l'adresse de son site web personnel permettant d'arriver à des photos du bébé. Une personne bien intentionnée tombe dessus et parcourt à partir de là, le site en long et en large. Et là, l'ignominie commence !

Pendant que notre collègue profite de bons moments avec son épouse et son poupon, le buldozer Capgemini se met en route !

A son retour, notre collègue constate que son badge n'ouvre pas la porte de l'entreprise ! Pas grave, c'est vrai que ça arrive de temps en temps ! Notre collègue frappe au carreau et on vient lui ouvrir la porte.

Arrivé sur son poste de travail, impossible de se connecter au réseau sous son login ! Zut ! Pas de chance ce matin !

Oui, vraiment pas de chance !

Car arrivent là deux managers qui lui tombent sur le paletot. Un homme, une femme ! C'est beau quand Capgemini respecte la parité :o((

On remet en main propre à F. une lettre lui indiquant qu'il est mis à pied immédiatement et on lui demande de se diriger vers la sortie et de quitter l'entreprise.

F. commence à rassembler ses affaires personnelles mais on lui interdit de les prendre !

Il demande quelques explications en insistant auprès des managers.
On finit par lui dire que l'on a trouvé un faire part avec une adresse WEB. Que sur cette adresse WEB figure des éléments qui appartiennent à Capgemini et qui constituent des violations de propriété, de la concurence déloyale et non autorisée dans son contrat de travail.
(En parcourant le site, on peut effectivement trouver des pages où F. explique ses compétences et ce qu'il peut proposer comme travaux ! Mais ces pages sont inaccessibles par quiconque si l'on ne possède pas l'adresse figurant sur le faire-part !!!!)

Au bout de quelques jours de mise à pied, il est convoqué à un entretien préalable à sanctions pouvant aller jusqu'au licenciement.

A ce jour nous attendons la décision de l'entreprise après entretien.

Nous espérons que la direction se rendra compte de la bêtise de la situation. Qu'elle comprendra qu'il y a eu "auto-bourrage de crane et très grave procès d'intention". Qu'elle abandonnera toute démarche vis-à-vis de F. et qu'elle le dédommagera rapidement pour les dommages moraux qu'on lui a fait subir !

Vous pouvez ecrire sur ce sujet à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. afin de donner votre sentiment et soutenir notre collègue. Vos messages lui seront transmis.

2006 : Notre collègue a été licencié et a fini par trouver un  accord à l'amiable.

N'oubliez cependant pas les méthodes que Capgemini est capable d'employer et restez sur vos gardes !

 

La gêneuse de Sud-Est à Capgemini régions

Madame X, Humiliée, virée, jetée ! L'autre gêneuse de Sud-Est à Capgemini régions

Mail collectif du 03/03/03 adressé à certains salariés de Marseille : « Les modifications de la rémunération sur 2003 sont les suivantes ..…… »

Envoi le 24/05/04 d’une lettre recommandée stipulant : « votre rémunération a été transformée en ..……»

Notre collègue assigne Capgemini aux Prud’hommes le 30/07/04.

Le 24/09/04, la Division Sud-Est lui adresse un courrier pour l’informer qu’elle ne fait plus partie de l’Entreprise et qu’elle « est démissionnée », rétro-activement depuis la date d’assignation en justice !!!

Tout cela est bien entendu ILLEGAL !!!

Vous pouvez retrouver notre Tract de Novembre 2004 - La division Sud-Est : l'exemple de l'horreur ! en cliquant ici.


APPRENEZ QUE NOTRE COLLEGUE A GAGNE CONTRE CAPGEMINI AUX PRUDHOMMES

QUAND CAP COMMET DES IGNOMINIES, CAP PERD AU TRIBUNAL

Rechercher

 

100pour100

AAA

je suis charlie

Connexion